La Beurgeoisie

Le seul combat perdu d’avance, est celui qu’on ne livre pas.

Quand il y en a un ça va…

HortefeuxC’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.

Je cite le ministre de l’intérieur Français : Brice Hortefeux.

Rappel des faits

Un journaliste de la chaîne Public Sénat est présent à l’université d’été de l’UMP qui se déroule à Seignosse dans les landes, le 5 Septembre 2009. Il aperçoit Brice Hortefeux, le ministre de l’intérieur Français et Jean-François Copé, le président du groupe UMP à l’assemblée nationale, en train de discuter, très surs d’eux, ils ont conscience d’être au centre de toutes les attentions. Ils ont déjà remarqué la caméra. Cherchant à les interviewer, il se poste non loin d’eux en attendant une occasion de les interpeller. Durant cette attente il continue de filmer les événements.

Au deuxième plan de la vidéo on aperçoit un jeune militant UMP d’origine magrhébine, l’œil vif, jetant sans cesse des regards aux hommes politiques, comme s’il cherchait à s’introduire dans la conversation. Il se déplace, à droite, à gauche, il cherche le meilleur angle d’approche. Un autre militant arrive à se faire prendre en photo avec les politiques, puis se retire. Le premier militant se lance finalement et demande au ministre une photo avec lui. Ils blaguent quelques secondes, rient et attirent encore plus l’attention des autres militants. Amine Benalia-Brouch, un français d’origine Algérienne et Portugaise, se positionne entre les hommes politiques pour se faire prendre en photo.

C’est à ce moment que tout dérape. Des militants -apparemment adeptes de l’humour « racist casual »- situés derrière le trio, commencent à faire des commentaires sur le jeune homme et à déverser des clichés et des idioties :

Amine ça c’est l’intégration ça, c’est l’intégration !

Amine est né en France, il est donc né Français. Pourquoi parler d’intégration alors qu’il a passé toute sa vie en France ??

Il est beaucoup plus grand que nous en plus, ça va du tout !

Oui, c’est vrai que ça ne va pas du tout. Les arabes sont censés être plus petits que les autres.

Lui, il parle arabe !

Il est également vrai que tous les Français d’origine Arabe, parlent Arabe. Je suis certain pour ma part, qu’Amine ne parle pas un mot d’Arabe.

On l’aime bien,
Il est catholique !

En plus de ne pas aimer les grands Arabes, on sous entend qu’on aime pas les Musulmans. On préfère les catholiques.

On arrive ensuite dans la partie la plus intéressante, la plus stupide et la plus révoltante :

Il mange du cochon, il boit de la bière.

Pour info, il existe en France, comme dans les pays Arabes, des personnes qui mangent et qui boivent de tout !!!

Et Brice Hortefeux, enivré par l’intelligence de ses militants se lance à son tour dans cet humour « racist casual » de bas étage (je vous rappelle qu’il est le ministre Français de l’intérieur) :

Ah mais ça ne correspond pas du tout au prototype alors. C’est pas du tout ça !

Malheureusement Brice, à ce moment là, c’est toi qui correspond au prototype du blanc raciste…Tous les Arabes ne sont pas de petits musulmans !!!

Et notre chère militante UMP (il s’agirait peut-être de la secrétaire départementale de l’UMP) de rajouter :

C’est notre petit Arabe…

Ah, tout comme à l’Élysée, vous aussi vous avez votre Arabe de service…Un bon modèle d’intégration qui obéit au doigt et à l’œil quand on le caresse…Qui est catholique, grand, mange du cochon et boit de la bière avec en prime, l’accent du sud…Est-ce vraiment là l’objectif de la France : assimiler apparence, origine, culture et religion ?

Et Brice de lui répondre :

Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.


Public Sénat diffuse l’intégralité du dérapage d’Hortefeux
envoyé par ozap_comL’info video en direct.

Essayons maintenant de comprendre les implications de tels propos.

Ce qu’on pense tout bas, on le rit tout haut

A vrai dire, dans la bouche d’un comique, sur scène, ça ne m’aurait pas dérangé plus que ça. Mais quand il s’agit d’un ministre de l’intérieur, ancien ministre de l’immigration, sur la scène politique et en plein public, ça change beaucoup de choses. Entouré de ses militants, il rit tout haut ce qu’il pense tout bas. Et ça ne le dérange pas plus que ça : il est en terrain conquis, entouré de partisants, qui eux-mêmes vont dans son sens.

Au delà de la valeur symbolique de ces propos regrettables, j’aimerai m’attarder plus particulièrement sur l’attitude des médias, des militants et de l’État par rapport à cette affaire.

Quelques jours après la révélation de la vidéo, Brice Hortefeux, bien mal à l’aise, s’explique : dans un premier temps, il explique qu’il parlait des photos que les militants veulent prendre avec lui. Puis dans un second temps, il explique qu’il parlait des Auvergnats ! Il faut vraiment nous prendre pour des imbéciles pour accepter une explication aussi ridicule alors qu’on possède l’intégralité de la vidéo. Ces mensonges montrent bien que le ministre est mal à l’aise. Il aurait du s’excuser directement et l’affaire se serait calmée. Quelle erreur de communication de la part de l’État !

Pourquoi la vidéo a atterrit sur lemonde.fr, alors qu’elle a été réalisée par un journaliste de la chaîne public sénat ? En cherchant un peu, je découvre que la direction de cette chaîne a décidé de censurer la vidéo et de ne pas la diffuser, contrairement à l’avis des journalistes !!!! La vidéo a sûrement du être transmise au journal Le Monde en réaction à la décision de la direction.

Enfin, les militants qui défendent et « militent », pour le ministre sont ridicules, Amine y compris :

On a vraiment l’impression qu’on le fait chanter, comme ce qui est suggéré par les Guignols. Surtout quand il émet de fausses hypothèses de coupures de la séquence, ou de remarques concernant les photos avec les Auvergnats, comme il l’avait affirmé au quotidien Sud-Ouest.

Ce qu’en pense les étrangers

Il est toujours intéressant d’avoir un point de vue extérieur sur les événements Français, notamment un point de vue Anglo-saxon. En Angleterre, ou les habitants sont friands d’histoires sur les Français, on rigole bien. Le Times, journal réputé, n’hésite pas à parler de ‘Racist’ Gibe (quolibet raciste) en atténuant légèrement le coté raciste de l’affaire avec des guillemets, mais en insistant sur les appels à la démission du ministre. L’article rappelle également l’historique avec les émeutes de 2005.

Aux USA, le New-York Times n’accorde aucune importance à l’affaire, il relate simplement les faits. Il faudra certainement un plus de temps pour que le malaise traverse l’atlantique et déclenche la moquerie des Américains.

Malaise et mal à l’aise

Cette affaire confirme encore que la France est mal à l’aise avec ses enfants issus de l’immigration. Au vu du malaise de son ministre de l’intérieur lorsqu’on lui demande des explications sur des propos tendancieux, on comprend que la république à encore de nombreux progrès à faire pour changer les mentalités, à commencer par ses dirigeants. On comprend également que l’ignorance, les clichés et les idées toutes faites sont extrêmement dangereuses pour appréhender la réalité du monde. Même si on vit en France, dans un système Franco-Français issu de l’histoire, il faut savoir se tourner vers l’avenir et enfin accepter la riche diversité de l’humanité.

Be Sociable, Share!

A lire également

2 comments

2 Comments so far

  1. ebey décembre 16th, 2010 17:43

    Le plus ironique c’est la justice a condamné Brice Hortefeux (pour un ministre de l’intérieur c’est un comble!) et que, malgré cela, on a continué à lui octroyer des postes hautement symboliques (ministre de la République) dans le gouvernement. Comme on dit, l’exemple doit venir d’en-haut!
    Que Mr Hortefeux n’ait pas la décence de démissionner, c’est une chose. Mais que le président et le 1er ministre et les autres ministres le soutienne dans sa bêtise, c’est grave! C’est accepter ces propos racistes.
    Quant à la direction de public Sénat, c’est pathétique. Je salue en tout cas les journalistes de public sénat qui ont pris sur eux de communiquer la video au journal Le Monde!
    Où est la République française et ses grandes valeurs dont on nous assomme?!

  2. ebey décembre 16th, 2010 17:47

    Le plus ironique c’est la justice a condamné Brice Hortefeux (pour un ministre de l’intérieur c’est un comble!) et que, malgré cela, on a continué à lui octroyer des postes hautement symboliques (ministre de la République) dans le gouvernement. Comme on dit, l’exemple doit venir d’en-haut!
    Que Mr Hortefeux n’ait pas la décence de démissionner, c’est une chose. Mais que le président et le 1er ministre et les autres ministres le soutiennent dans sa bêtise, c’est grave! C’est accepter ces propos racistes.
    Quant à la direction de public Sénat, c’est pathétique. Je salue en tout cas les journalistes de public sénat qui ont pris sur eux de communiquer la video au journal Le Monde!
    Où sont la République française et ses grandes valeurs dont on nous assomme tant et dont on se gargarise?! Les valeurs de respect ne se décrètent pas, elles se cultivent!
    PS: entre temps il semblerait que le jeune homme en question se soit réveillé et accuse le ministre.

Leave a reply