La Beurgeoisie

Le seul combat perdu d’avance, est celui qu’on ne livre pas.

Obama, vu du Monde Arabe

Le monde Arabe attend beaucoup d’Obama. Son histoire et ses origines sont des signaux forts en direction du monde Arabo-musulman, le 20 janvier 2009, il voudrait le voir en tant que Barack «Hussein» Obama, en tant qu’un homme ayant vécu dans le pays musulman le plus peuplé au monde, l’Indonésie, en tant que double culture, il attend de lui une plus grande ouverture que ses prédécesseurs.

Obama est fédérateur : adieu les WASPS, bonjour à l’homme-monde. Si l’économie s’est mondialisée depuis le début du XXIème siècle, ce n’est pas le cas de la politique et des mentalités. On reste toujours attaché à son pays et à son unique nationalité.  Dans les futurs conflits qui auront lieu dans le monde Arabe, il ne sera plus vu comme Américain, mais comme Africain-Américain. Il ne sera plus vu comme l’émissaire d’un Occident moqueur et agressif, mais comme le symbole du renouveau d’un monde qui s’accepte dans sa diversité.

Si l’on s’intéresse plus particulièrement au Maghreb, on peut aisément deviner que les origines Africaines d’Obama puissent plaire. Mais au delà de ça, c’est son enfance en Indonésie, baignée dans une culture et une tradition Musulmane, qui permettent aux habitants du Maghreb de se rapprocher de lui, voire même de s’identifier à lui. Obama n’est pas musulman, mais c’est la culture qui compte, le mode de vie, les traditions.

Si les personnes issues de l’immigration en France, se sentent rejetées ou mises à l’écart, on peut également dire la même chose pour le monde Arabo-Musulman sur l’échiquier géopolitique. Il se sent incompris, pointé du doigt et mis de coté. Le fait, que la première puissance mondiale, élise à sa tête, un président issu d’une minorité parfois stigmatisée, est inconsciemment interprété comme un encouragement pour toutes les peuples du monde qui peuvent se sentir humiliés ou détestés.

Obama signe la renaissance des relations Orient-Occident, en s’imposant comme un interlocuteur à l’identité multiple, globale, à même de comprendre chacun dans ce monde.

En acceptant ses propres différences, l’Amérique à fait le choix de s’ouvrir aux différences des autres. Espérons qu’Obama ne soit pas qu’un simple symbole, un trompe-l’œil sans aucune consistance et sans aucune volonté. Nous le verrons bientôt. Le monde est penché sur le destin de cet homme, le monde Arabo-Musulman espère, et les artisans de la Paix rêvent de travailler avec lui afin que celle-ci prospère.

Photo by transplanted mountaineer

Be Sociable, Share!

A lire également

1 comment

1 Comment so far

  1. ebey décembre 16th, 2010 17:27

    Même si je suis pro-obama, je doute qu’il ait le pouvoir qu’on lui prête. On n’oublie la force des lobbies, le congrès pas toujours de son côté, l’administration, le Tea Party, etc. Il n’y a rien qu’à voir l’acharnement de certaines chaines américaines comme FOX pour s’apercevoir que son pouvoir ne tient qu’à un fil.
    Je crains que même si il a les bonnes intentions qu’on lui donne, il n’ait pas le soutien nécessaires pour changer en profondeur les choses. On voit ses difficultés sur les dossiers de l’assurance maladie, de la réforme de la finance, des dossiers afghans, palestiniens, iraquiens, iraniens, etc. Les discours qu’il fait sont une chose, mais si il ne les concrétise pas ca risque de lui revenir en pleine figure et de ternir pour longtemps l’image des USA qui avaient redoré leur blason après l’élection d’Obama.
    Enfin j’espère me tromper!

Leave a reply