La Beurgeoisie

Le seul combat perdu d’avance, est celui qu’on ne livre pas.

Tout le monde à le même diplôme que toi

Tout le monde est ingénieur

On le sait : il y a de plus en plus d’étudiants dans les universités et de plus en plus de bacheliers. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que le niveau des épreuves à considérablement baissé ces 20 dernières années. Ce que l’on fait aujourd’hui en CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Écoles), on le faisait en terminale il y a 10 ans. D’ailleurs, le système éducatif marocain (inspiré du système français d’il y a 20 ans) comporte toujours des parties de cours de terminale que l’on enseigne lors des études supérieures en France.

Plus d’étudiants, et un niveau global d’études plus faible impliquent un fort taux de jeunes diplômés. Promesse politique atteinte par les gouvernements successifs ? La France d’aujourd’hui est-elle plus intelligente que celle d’hier ? Quand on voit les programmations de la plupart des chaines nationales, on peut douter.

Les gens ne sont pas plus intelligents puisque le niveau a baissé. Les études sont simplement plus accessible qu’avant, et le prix à payer pour cela était d’abaisser le niveau général. Aujourd’hui, tout le monde a un diplôme. A un tel point que le mot « ingénieur » n’a plus aucun sens. Tout le monde se dit (et se croit) ingénieur. Même mon poisson rouge.

On a jamais distribué autant de diplômes d’ingénieurs dans toute l’histoire de France.

Les ingénieurs n’ont plus vraiment de prestige sauf ceux issus des très grandes écoles (X, Mines, Centrale etc.) et on assiste à une banalisation du titre d’ingénieur. Pourtant il existe une commission qui est la seule habilitée à accréditer une école voulant délivrer un diplôme d’ingénieur.

On peut acheter son diplôme

Entre 15000 et 20000 €, c’est le prix d’un diplôme dans une école d’ingénieurs ou de commerce. Un prêt avec ses parents comme caution, ou le choix de l’apprentissage pour faire supporter le coût du diplôme à l’entreprise, et le tour est joué. L’émergence de nombreuses écoles privées à facilité l’accès au diplôme tout en dégradant la qualité de l’enseignement.

Mieux : il existe des écoles d’ingénieurs accessible après le bac, avec classes préparatoires intégrées. Encore plus cher, mais le diplôme est garanti (mais pas remboursé contrairement au formidable Wall Street Institute et sa pub qui vous garantit par contrat le diplôme final attestant de votre niveau d’anglais Newyorkais…) !

Update (suite au commentaire de Karim, voir plus bas) : il existe néanmoins des écoles accessibles après le bac, mais qui sont publiques, telles que l’UTC Compiègne.

Donc…mon diplôme ne sert à rien ?!??

Le diplôme ne sert pas à rien, malgré le fait que tout le monde en ait un. Il est une condition nécessaire mais non suffisante aux jeunes cadres pour décrocher les postes les plus intéressants dans les sociétés les plus prestigieuses.

Il faut donc absolument être diplômé, si possible des meilleures écoles, mais il faut quelque chose de plus pour se démarquer, pour être le candidat qu’on s’arrache (en particulier si on a un diplôme d’une école peu prestigieuse).

Pour les jeunes diplômés, décrocher un autre diplôme ne sert pas vraiment à grand chose (type Master etc.), puisqu’il y aura encore beaucoup de monde qui aura acheté ce diplôme supplémentaire : c’est un cercle vicieux. Les entreprises veulent des jeunes cadres qui sont déjà à l’aise dans le monde du travail, et qui savent parfaitement parler anglais.

Mais comment avoir de l’expérience alors qu’on vient juste de sortir de l’école ? C’est là tout le dilemme (qui fera l’objet d’un autre article) mais des solutions existent : année de césure, stages prolongés en VIE, apprentissage…On peut « prolonger » légèrement ses études par un stage ou VIE ou une expérience à l’étranger, afin de se démarquer des autres candidats avec le même diplôme.

La clé du succès : démontrer que vous êtes plus qu’un jeune diplômé

Vous êtes diplômé, comme tout le monde, mais vous parlez parfaitement anglais grâce à une expérience à l’étranger qui par la même occasion vous a permis de vous confronter au monde de l’entreprise, dans un contexte global. Et la vous faites d’une pierre, deux coups. Cela doit rappeler quelque chose aux lecteurs fidèles de La Beurgeoisie : la méthode J3M !

Tout le monde à le même diplôme que toi, alors montre leur que toi, tu es plus qu’un diplomé lambda.

Photo by: gadgetdude

Be Sociable, Share!
9 comments

9 Comments so far

  1. jambon sans beur août 29th, 2008 0:48

    Ecole d’ingenieurs apres le bac, tu as un exemple en tete ?

  2. opticien lunettes septembre 1st, 2008 7:22

    Je viens decouvrir ton blog qui a l’air assez sympa mais je suis pas vraiment d’accord sur deux points de ce post…

    - Les ecoles d’inge apres le bac: je ne sais pas si tu t’es bien renseigne sur ces ecoles la mais elles ne sont pas toutes privees et certaines ont une bien meilleure reputation qu’un bon nombre d’ensi accessibles apres prepa. Prends par exemple les INSA ou les UT (UTC, UTBM, UTT), t’y rentres pas grace a un cheque de papa ou maman (ecole publiques), la selection a l’entree n’a rien a envier a la selection pour entrer dans une bonne prepa et a la sortie tu as acces a de bon postes dans a peu pres n’importe quelle boite (sauf consulting M/B/B evidemment).
    Je sors d’une de ces ecoles, donc je connais un peu le systeme ;)
    Par contre je suis d’accord avec toi, les ecoles privees apres bac, c’est des ecoles pour fils a papa incapable d’entrer dans une ecole publique.

    - Prolonger ces etudes avec le VIE: je ne sais pas si tu as bien lu quel etait le but du VIE mais ce n’est en rien un prolongement des etudes. J’ai fait un VIE en asie pendant 2 ans et crois moi, j’etais considere et j’avais le boulot d’un veritable employe, et il en etait de meme pour mes autres potes/collegues en VIE. J’avais d’ailleurs beaucoup plus de responsabilites que si j’etais alle travailler en tant qu’ingenieur debutant en france…Le VIE n’a rien d’un prolongement des etudes, d’ailleurs pas mal de VIE ont travaille en france quelques annees avant de partir en VIE.

    My 2 cents ;)

    Karim

  3. Beurgeois septembre 1st, 2008 11:47

    Bienvenue à toi Karim !

    Merci pour tes remarques très intéressantes qui vont nous permettre de faire avancer les idées développées dans l’article :

    - Il existe en effet des écoles d’ingénieurs après le Bac très réputées comme l’UTC Compiègne qui ne sont pas payantes. Je n’en ai pas parlé ici car je me suis focalisé sur le fait qu’on puisse acheter son diplôme. Ce qui n’est pas le cas avec ces écoles dont tu parles. Tu as raison de préciser que ces écoles existent, c’est pour cela que j’ai mis à jour l’article dans ce sens.

    - Je n’ai pas dis que le but du VIE était de prolonger les études (tu noteras d’ailleurs les guillemets autour du mot « prolonger »). J’ai simplement précisé que c’était une possibilité, car il est intéressant de commencer un VIE avant d’être diplômé pour le terminer ensuite, ainsi au lieu de faire un simple stage classique comme tout le monde, on fait un VIE, c’est à dire une véritable expérience, comme tu l’as indiqué. Je sais que les VIE (et anciens VIE tel que toi et moi ;) ) sont sensibles sur ce point. Le VIE n’est pas un stage.

    D’ailleurs, tu as anticipé l’un des prochains articles à paraître, qui va justement décrire ce qu’est un VIE.

    Encore merci pour tes contributions, et au plaisir de te lire ^^

    Beurgeois

  4. Fred octobre 6th, 2008 8:41

    Est-il necessaire de rappeler que l’instruction ne fait pas obligatoirement de nous des etres intelligent voir malin ?

    Et j’en profite pour dire mon rejet du mot « Beur » qui est pejoratif a mon sens, alors Beurgeois…beurk. Je prefere encore le plus pompeux « issu de l’immigration maghrebine ».

  5. Beurgeois octobre 6th, 2008 9:31

    Bonjour Fred,

    L’instruction et l’intelligence sont 2 choses distinctes, on est d’accord, d’où le fait qu’on puisse « acheter » son diplôme, comme je l’ai précisé dans l’article.

    Ensuite concernant ton rejet du terme Beurgeois, je comprends également. Mais toute l’astuce est la : crois-tu que si le blog s’appelait : « Les français issus de l’immigration maghrébine qui ont réussi » tu aurais réagi ?
    Le terme « Beurgeoisie » est plus approprié pour moi car il peut choquer, faire sourire ou susciter l’émoi et donc faire réagir. On s’en souvient également bien.
    Pour toutes ces raisons, je pense que le choix du mot Beurgeoisie est judicieux pour faire passer les idées qui peuplent ce blog.

  6. Fred octobre 6th, 2008 10:49

    Bonjour,

    Merci d’avoir réagi a mon message.

    J’avais bien saisi l’astuce du terme « beurgeois » qui a pour but d’englober un ensemble « homogène » devant être identifié comme tu le dis par : « Les français issus de l’immigration maghrébine qui ont réussi”

    Ceci dit, j’ai noté que le terme beur,qui est la base de ce néologisme, n’avait que pour utilité de discriminer une partie de la population justement issue du Maghreb. L’exemple de l’utilisation par les politique et média, le plus souvent de manière négative, est criant… Aussi, dans un soucis d’égalité et de respect mutuel avec les français dit de « souche », il convient de ne pas accepter ce terme et de casser l’habitude se faire identifier comme beur ou même se qualifier de beur (ou reube) en entre maghrébins d’origines…Un peu a l’image des afro-américain qui s’appelle entre eux « négro » et qui est devenue une norme/mode pour ainsi dire…

    Cela doit être d’autant plus vrai et appliqué, dans les sphères dites de réussites (entreprise, milieu social plus élevés), sans pour autant oublier d’agir à d’autres niveaux (entourage, nous-même et les médias : internet,radio, tv, presse). Il s’agit d’un social learning.

    En gros, ok pour l’utilisation de mots génériques pour identifier des strates de la population, mais avec homéopathie et sens critique.

  7. Beurgeois octobre 6th, 2008 11:02

    Totalement d’accord avec toi. Merci pour cette description très juste.

    J’utilise des mots génériques également pour vulgariser certaines idées (qui ont attrait à la culture et à l’identité par exemple).

    J’essaye également d’être critique et ma démarche s’inscrit toujours dans une analyse argumentée.

    Au plaisir de te lire !

  8. Fred octobre 6th, 2008 11:02

    Je voulais quand même rajouter que ton blog est une bonne initiative, et aussi te remercier pour le partage positif que tu fais a travers tes rubriques et conseils. Un site qui gagne a être connu ! Bravo !

  9. Beurgeois octobre 6th, 2008 11:15

    Merci ^^

Leave a reply