La Beurgeoisie

Le seul combat perdu d’avance, est celui qu’on ne livre pas.

1125 Milliardaires, 3.8 Milliards de Pauvres

Qui sont les billionaires (milliardaires) ? Il est intéressant d’étudier leur évolution au fil des années car cela nous apporte des indices précieux sur l’évolution de l’économie mondiale.

Tout d’abord, pour éclairer les esprits voici la définition d’un milliardaire : toute personne détenant un net worth d’un milliard d’unités dans une monnaie telle que le $, le £ ou l’€. Le point important de cette définition est : net worth, ce qui correspond au total des biens moins les dettes et crédits. Par exemple, une résidence principale de $2 millions encore sous crédit, ne doit pas être comptabilisée.

L’origine des milliardaires

La première liste de milliardaires a été établie par le journal Forbes, en 1986, il n’en existait alors « que » 140. En 2008, ils sont 1125. Le premier milliardaire de l’histoire de l’humanité est apparu en 1916, il s’agissait de John D. Rockefeller. Le milliardaire est donc un concept propre au XXe siècle. Le milliardaire moyen a 62 ans, et sa fortune provient soit d’investissements, d’héritages ou de la création d’entreprises.

Qu’est ce que cela nous apprend sur le monde ? On se rend compte qu’il y a de plus en plus de riches, et qu’ils sont de plus en plus riches. On pourrait alors se dire que le système économique permet à de plus en plus de monde de s’enrichir, tout en augmentant la richesse globale de l’humanité. J’entends d’ici le Dr Pangloss : tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, or ce n’est pas le cas. Les riches s’enrichissent, et les inégalités entre riches et pauvres augmentent de plus en plus. En 22 ans (de 1986 à 2008), le nombre de milliardaires a été multiplié par 8. C’est l’augmentation la plus forte de milliardaires dans toute l’histoire de l’humanité.

Crésus doit bien se marrer.

Les milliards de pauvres

En contre-partie, la banque mondiale définit la pauvreté de la manière suivante :

  • La pauvreté extrême : une personne est extrêmement pauvre si sa Parité de Pouvoir d’Achat (PPA), est inférieure à 1$ par jour
  • La pauvreté moyenne : dans le cas ou la PPA est inférieur à 2$ par jour

Pour faire simple, on va parler ici de la pauvreté au sens large (extrême et moyenne). Dans le monde, je n’irai pas jusqu’à dire que les pauvres s’enrichissent. Mais il existe une tendance indiquant que les pauvres s’écartent de plus en plus de la pauvreté extrême. En 20 ans (de 1981 à 2001), la population mondiale vivant sous le seuil de pauvreté extrême a été divisé par 2.

Il y a donc 8 fois plus de super riches, et deux fois moins de super pauvres depuis 20 ans.

Inégalité quand tu nous tiens…

Et alors ?

Le constat est plutôt positif puisque la pauvreté recule partout dans le monde. Ah! Mais attention j’entends encore le Dr Pangloss…

Le principal problème est que tout le monde ne s’enrichit pas à la même vitesse et de la même manière. C’est ce qu’on a vu : 8 fois plus de super riches et 2 fois moins de super pauvres. Les inégalités persistent dans la distribution quantitative et géographique de la richesse :

On voit ici qu’entre 1990 et 2004, la pauvreté a diminué de 6.33% en Asie, 4.98% en Afrique sub-saharienne ou de 0.98% en Amérique Latine.

Ce qu’il faut noter, c’est la faible baisse de la pauvreté en Europe par rapport à l’Asie : 2.65%

Pourquoi je vous fais remarquer ça ? Et bien pour que vous compreniez bien que la dynamique du monde ne se joue plus en Europe depuis longtemps déjà. Les gens qui progressent le plus, et le plus vite, sont les indiens, les chinois, les vietnamiens et bientôt les africains. Ils accomplissent en 10 ans, ce que les vieilles économies ont accomplies en 100 ans.

Vous êtes dans la vie active ? Et bien ce que vous faites aujourd’hui, ils savent déjà le faire, peut-être mieux et pour moins cher. Vous êtes étudiant ? Et bien ils (les indiens) parlent mieux anglais que vous et sont plus motivés.

Les écarts de richesse se creusent, et les écarts de sagesse s’ajustent.

Attention car les écarts de richesse se creusent également dans un sens que vous ne soupçonniez pas : en 2008, il y a eu 226 nouvelles arrivées dans le club fermé des 1 125 milliardaires, elles proviennent à 70 % de l’Inde et de la Chine…

En France, il y a 14 milliardaires, toujours les mêmes…la part des milliardaires français dans le monde (1.24%) reste marginale et affectée par le vieillissement : on ne trouve aucun nouvel entrant français dans le classement des milliardaires mondiaux.

Enfin, l’émergence de tous ces nouveaux milliardaires montre que nous sommes à une période charnière de l’histoire de l’humanité ou l’économie et la création de richesses se développent à une vitesse jamais vue auparavant.

A l’échelle de l’histoire de l’humanité, nous ne sommes qu’au début de l’histoire économique, et celle-ci a un développement exponentiel mais chaotique qui génère des inégalités inégalées depuis l’échange du premier coquillage contre la première banane : 4 400 milliards de dollars dans les mains de 1125 privilégiés et moins de 6 milliards de dollars dans les mains de 3.8 milliards d’êtres humains

Be Sociable, Share!
No comments

No comments yet. Be the first.

Leave a reply