La Beurgeoisie

Le seul combat perdu d’avance, est celui qu’on ne livre pas.

Et si l’immigration n’existait pas…

...la France ne serait pas championne du monde…les seuls sushis/loukoum/cornes de gazelles/mafé disponibles seraient importés de la Creuse et fabriqués selon une recette locale…il n’y aurait pas d’autres comiques que Jean-Marie Bigard…

Et la liste est longue.

J’aime comparer l’immigration à la météo. On veut la contrôler mais toute tentative reste vaine. En contrôlant l’immigration, les gouvernements voudraient faire la pluie et le beau temps, l’immigration est un flux dont les mouvements sont contraints et limités par des lois, des frontières et des expulsions.

Imaginez une atmosphère sans flux. Imaginez un temps figé. A tel endroit il ferait toujours le même temps. Il ferait toujours trop froid à Paris, toujours trop chaud à Marseille. Ce serait invivable. Les flux permettent d’ajuster les températures et les tempéraments, en apportant un peu plus de fraicheur par-ci et un peu de chaleur humaine par-là.

Bien sur, il faut éviter les extrêmes : trop d’immigration et c’est la tempête, trop peu et c’est le désert.

Un monde sans immigration, c’est une planète sans Gulf Stream, sans saisons, sans échanges, sans découvertes et sans évolution…

Be Sociable, Share!

A lire également

3 comments

3 Comments so far

  1. ebey décembre 16th, 2010 22:51

    comparaison à laquelle je n’avais jamais pensé?!
    Très poétique et juste je trouve.

    Or dans un monde où on fait rarement rimer immigration et poésie, ca mérite un petit compliment :-)

  2. ebey décembre 16th, 2010 23:15

    déjà il n’y aurais pas eu de révolution industrielle! Issue d’une ville ouvrière du Nord, 99,9% des personnes qui travaillaient avec mon père dans les usines de sidérurgie étaient issues de l’immigration (polonais, italiens, espagnols, maghrébins, turcs, etc)!
    Pendant mes études dans les laboratoires de recherche, au moins 60% des thésards, chercheurs et aspirants étaient issus de l’immigration (qui d’autres accepteraient des salaires si bas avec autant de diplômes??).
    Bien sûr pas de femmes de ménage (qui accepterait des horaires si contraignants et des salaires si bas avec si peu de considération?), pas d’éboueurs (idem), des prix prohibitifs dans de nombreux secteurs (restauration, bâtiment, etc), pas de magasin ouvert tard et tous les jours, pas de construction (les immigrés représentent quand 99% de la main d’oeuvre), pas de vigiles, pas d’Isabelle Adjani, pas de Piaf (sa grand mère était algérienne), pas de Kad Merad, pas de Dany Boun, pas de couscous comme plat préféré des français, pas de Zidane, pas de merguez pendant les barbecues, encore moins de personnes pour cotiser pour les vieux du baby boom, encore moins de consommateurs, pas d’acheteur de mouton français pendant l’aid (les éleveurs devraient nous remercier plus souvent!), pas de Sarkozy (serait-ce vraiment une perte?), pas de Chti comme film le plus vu de l’histoire du cinéma français, pas de beurgeoisie pour payer les impôts, pas de médecin dans les hôpitaux de province ou même de certains services à Paris(venant du Nord, je peux vous dire qu’ils sont bien contents d’avoir des médecins libanais, maghrébins,etc) pour combler le manque, idem pour les infirmieres, pour les récoltes (ayant aussi étudié à Poitiers, je peux vous dire que la majorité des étudiants qui faisait les récoltes tôt le matin étaient africains ou maghrébins afin de mettre du beurre dans les épinards), personnes pour payer des loyers prohibitifs pour des chambres de bonnes, etc. En fait, la France ferait comment pour fonctionner? Hi hi hi.

  3. ebey décembre 16th, 2010 23:19

    désolée pour les fautes d’orthographes?!

Leave a reply