La Beurgeoisie

Le seul combat perdu d’avance, est celui qu’on ne livre pas.

Rachida Dati la Beurgeoise

Rachida DatiRachida Dati est un exemple intéressant de ce qu’est une beurgeoise.

Intéressant car il va nous permettre de lancer l’analyse sur les différents types de beurgeois. Avant tout, un petit rappel de la vie de Rachida Dati s’impose.

Issue d’une famille nombreuse et modeste, Rachida Dati est d’origine Algérienne et Marocaine. Elle n’a pas été particulièrement brillante lors de ses études : après son bac elle obtient une maîtrise en science économiques, elle suivra les cours d’un MBA HEC sans obtenir le diplome en 1992, elle passe un an à Londres puis obtient en France une maîtrise en droit public avec mention passable en 1996. De 1997 à 1999 elle fait l’école nationale de la magistrature, ou elle entre sur titre (classé 116ème sur 154), sur conseil de Simone Veil. Il lui manquait un « titre » dans son parcours pour être reconnue, maintenant magistrat, elle a gagné ses lettres de noblesse aux yeux de l’élite Française.

Dans toute cette mini biographie, un point est plus important que les autres, la phrase en gras, et vous allez comprendre pourquoi.

Simone Veil a guidé Rachida Dati sur le chemin de la réussite. Soit. La première question qui me vient alors à l’esprit est la suivante : comment connaît-elle Simone Veil ?? Et c’est là que Rachida Dati brille par son talent, et c’est ici que se trouve le pivot de sa carrière. Sans ce conseil donné par Simone Veil, elle ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.
Elle connaît Simone Veil par l’intermédiaire de Marceau Long qui à l’époque est vice-président du Conseil d’Etat. Mais alors…comment connaît-elle Marceau Long ????

Etudiante, elle lui avait écrit. Et il l’avait reçue.

Et voila. Tout s’éclaircit. Plus jeune elle avait même déjà réussi l’exploit de se faire inviter à une réception organisée par l’ambassade d’Algérie en envoyant sa demande par lettre. Elle y rencontrera le ministre Albin Chalandron et réussira (encore !) à décrocher un déjeuner avec lui, ce qui lui permettra d’être embauché en tant que stagiaire comptable à la direction financière d’Elf.

Inutile d’analyser la suite de sa carrière : elle saura toujours provoquer les bonnes rencontres.

Le plus intéressant est la personnalité de Rachida Dati que l’on peut deviner à travers son parcours. Elle a su être la ou il fallait et quand il fallait. Et rencontrer les personnes qu’il fallait. Elle est donc déterminée, elle sait convaincre et est opportuniste. Enfin, elle possède un esprit d’initiative incroyable.

Toutes ces qualités mènent vers la réussite. Rachida Dati a su pallier son manque de titres par son ambition et son intuition. Plus important encore, elle a su créer son réseau.

La réussite de Rachida Dati passe par la réussite de la création de son réseau. Elle a su convaincre les plus grands et ensuite prouver qu’elle méritait les conseils de ses mentors prestigieux.

Rachida Dati nous ouvre ainsi la réflexion sur les types de beurgeois. Ceux qui, sans grand talent académique, savent grimper les échelons sociaux en se créant un réseau. Et surtout, n’oublions pas une caractéristique fondamentale de ce type de beurgeoisie (qui reviendra souvent d’ailleurs) : ces gens la partent de ZERO.

Dans ce que nous étudions actuellement, il faut bien sur ôter toute connotation péjorative au mot « beurgeois ». Etre Beurgeois est alors dans ce cas : Un français issu de l’immigration, qui de par sa volonté et ses talents, accède à l’élite française (reste à définir immigration et élite).

Et c’est peut-être le fait de partir de rien (alors que d’autres naissent une cuillère dorée dans la bouche), qui stimule et motive ces jeunes issus de l’immigration, afin qu’ils donnent le meilleur d’eux mêmes pour atteindre les sommets. Et pour atteindre la Beurgeoisie.

Sources :

Le Nouvel Economiste
Le Nouvel Obs
Wikipedia

Rachida et Raffarin

Be Sociable, Share!
6 comments

6 Comments so far

  1. shirin juillet 7th, 2008 13:45

    Bonjour!

    Merci infiniment pour ce site riche en infos. Je vous écris car mon sujet de thèse de doctorat porte précisément sur l’émergence d’une élite beurgoise. Je suis au commencement de mon terrain doctoral, et donc toute référence m’est fort utile… d’ou l’intérêt que je porte pour vos analyses!
    Si vous avez des pistes de lecture à me recommander, je suis preneuse -au cas ou je ne les ais pas déjà dans ma liste- et vous en serais très reconnaissante!
    Je suis moi-même issue de l’immigration, et mon parcours pourrait se rapprocher de celui d’une élite beurgeoise…
    Merci infiniment, et au plaisir de vous relire bien souvent!
    Shirin

  2. Beurgeois juillet 20th, 2008 14:33

    Merci pour ces encouragements :)
    Je vais bientôt écrire un article concernant les lectures que je recommande sur le sujet.

    Bon courage pour votre doctorat et au plaisir de vous revoir sur le site !

  3. […] né pauvre, on devrait le rester ? Il faut arrêter la logique people ! Il faut avoir du culot et savoir saisir sa chance. On ne réussit jamais sans ambition car c’est elle qui nous fixe […]

  4. Richard septembre 29th, 2008 21:59

    Je n’aime pas du tout le ton que vous employiait dans votre article. Je sens plus de la moquerie que autres choses. En lisant le titre de votre site, on penserait que vous etes aussi un(une) beur mais I would not expect un beur to talk this way of his or her people. You should be encouraging les autres beurs a avoir de l’ambition et d’aspirer a des grandes choses. Je ne suis pas un beur, je ne suis meme pas francais mais je sais une chose I would be happy to see one person from my country to be at her place. It is true my country will not benefit from her but at least to know that someone from my country is there will make me feel very proud. Look at Obama, all kenyans are happy for him and are hoping it will be the next BLACK president of USA. That is something. So please change your attitude toward her.

  5. Beurgeois septembre 29th, 2008 23:20

    Bonjour Richard,

    Tout d’abord bienvenue à vous sur le blog et merci de ta réaction.
    Je n’ai pas écris cet article dans le but d’être négatif envers Rachida Dati mais plutôt dans un esprit d’analyse de sa réussite pour tenter d’expliquer les éléments qui mènent au succès.

    La langue française n’étant pas votre langue maternelle, je peux comprendre que vous ayez mal interprété certains passages, mais rien de négatif ou péjoratif n’était prévu lors de l’écriture de cet article.

    D’ailleurs, concernant Obama, j’ai déjà exprimer l’immense espoir que son élection suscite dans un autre article :

    http://beurgeoisie.fr/2008/07/28/que-penser-dobama/

    Au plaisir de vous lire !

    B.

  6. salima décembre 7th, 2010 14:38

    bonjour monsieur .pouvez vous m’aidez et m’orientez sur des sites ou des lectures sur la beurgeoisie.au faite je prépare un mémoire sur la beurgeoisie.considérez vous que faiza guéne est une beurgeoise? COMMENT? merci

Leave a reply